Comment créer des collaborations génératives ? Selon le Success Factor Modeling™ (SFM) de Robert Dilts

Cela fait déjà quelques années que Robert DILTS m'inspire et m'enthousiasme ! Cet été j'ai eu la chance de participer à la formation de Formateur pour accompagner le dévellopement de l'Intelligence Collective à l'Université de Californie à Santa Cruz... berceau de la PNL. Une communauté internationale de Coach, Facilitateurs et Formateurs était présente. 21 nationalitées représentées pour transmettre la Collaboration Générative dans le monde. Mais de quoi s'agit-il exactement ?

Qui est Robert Dilts ?

Si vous baignez dans le milieu de la Programmation Neuro Linguistique (PNL), forcément vous connaissez le nom de Robert Dilts. Et si vous n’êtes pas PNListe, peut-être avez-vous entendu parler de lui comme conférencier, consultant, formateur, et écrivain de réputation internationale. Aujourd’hui ses apports sur les croyances, les niveaux logiques et la systémique l’on fait connaitre bien au delà des cercles spécialisés. Et pour le sujet qui nous intéresse … Robert Dilts est l’un des pionniers de l’Intelligence Collective.

La collaboration générative ? De quoi parle-t-on ? Voici deux métaphores puissantes et explicites.

Robert Dilts nomme sous le terme de « collaboration générative » le fruit d’une intelligence collective efficace, couplée à une synergie entre les membres du groupe.

La synergie dont parle Robert Dilts requiert « un échange d’énergie en plus d’un échange d’information, pour générer un résultat qui inclut et élargit les capacités de contribution individuelle. La synergie se produit quand deux choses ou davantage fonctionnent ensemble pour produire un résultat impossible à obtenir autrement et indépendamment. »

Une métaphore de cet aspect de la collaboration générative est ce qui se passe lorsque deux atomes d’hydrogène se combinent avec un atome d’oxygène. Le résultat est sidérant : vous obtenez de l’eau. Quelque chose qui n’est ni de l’hydrogène, ni de l’oxygène, quelque chose qui forme la base de la vie.
vague_eau

De la même manière que l’hydrogène et l’oxygène se combinent pour former une troisième entité, l’eau, l’intelligence collective transforme des individus séparés pour constituer un groupe en cohésion et créer une équipe dans laquelle le tout est plus grand que la somme des parties. »

« La collaboration générative implique que les gens travaillent ensemble pour créer et générer quelque chose de nouveau, de surprenant, qui dépasse les capacités individuelles de chacun. »

Au travers de ce phénomène, les individus sont capables d’utiliser à plein leurs compétences et de mettre en œuvre des ressources qu’ils ne pensaient pas encore avoir à leur disposition. Ils font jaillir de nouvelles idées et compétences, les performances et les productions du groupe dans son ensemble dépassent de loin ce que chacun aurait pu produire en travaillant indépendamment de son côté. »
En reprenant la métaphore des deux atomes d’hydrogène qui combiné avec l’atome d’oxygène forme l’eau, on remarquera qu’afin de créer de l’eau, l’oxygène doit rester pleinement de l’oxygène, et l’hydrogène doit rester de l’hydrogène. De la même manière chaque membre de l’équipe reste pleinement lui-même et apporte sa singularité, son individualité, ses centres d’intérêts, ses passions pour enrichir l’équipe.Voici une autre métaphore qu’apporte Robert Dilts :

« Tout comme des bulles qui s’agrègent les unes aux autres pour former une structure plus vaste, la collaboration générative implique l’intégration de visions et d’idées complémentaires. »
soap_bubble

Et qu’est-ce que le modèle SFM™ – Success Factor Modeling (Modélisation des facteurs de succès) ?

Le Modèle SFM™ d’Intelligence Collective résume les éléments fondamentaux impliqués dans le développement de l’intelligence collective. Il apporte un éclairage sur les stratégies clés pour aider un groupe à atteindre un haut niveau de cohésion et d’alignement, afin de libérer le génie de leur intelligence collective.

roue_de_dilts_sfm

Ainsi, selon ce modèle :

  • Les actions de benchmarking et de partage de bonnes pratiques contribuent à des performances accrues.
  • Le brainstorming et la collaboration générative incitent à l’apparition de nouvelles idées.
  • Le benchmarking et le brainstorming créent les conditions pour prendre de plus sages décisions.
  • L’échange de bonnes pratiques combiné à de la collaboration générative provoquera l’apparition de solutions créatives.

Toutes ces actions et ces résultats sont soutenus par les processus fondamentaux :

  1. Le Partage d’information et d’idées repose sur la capacité à trouver de la résonance.
  2. L’Essaimage, par la convergence de multiples perspectives et savoir-faire autour d’un objectif ou problème commun est soutenu par la possibilité de créer de la synergie.
  3. La Nuée, à travers la réunion et l’alignement de compétences et ressources diverses au service d’un but commun, favorise la cohésion et repose sur le processus fondamental de l’émergence de quelque chose de nouveau.

Quel est l’objectif du modèle SFM™ ?

L’objectif du processus du Success Factor Modeling™ est donc de « créer une carte instrumentale mise en oeuvre par une variété d’exercices, de formats et d’outils permettant d’appliquer les facteurs de succès modélisés », afin d’atteindre des résultats clés au sein de l’organisation.

Concrètement et à titre d’exemple, cette démarche spécifique permet de créer et mettre en oeuvre des collaborations génératives permettant :

  • d’établir un « champ relationnel » facteur de cohérence et d’alliance dans les équipes,
  • de formuler la Vision, Mission et Ambition commune du groupe,
  • de traiter les résistances et les interférences aux collaborations génératives,
  • de modéliser et de partager les ressources de chacun,
  • d’encourager le Team Learning (l’apprentissage d’équipe).
  • de créer des cartes de « Success Factors » favorisant la réussite et un fonctionnement fluide de l’équipe,
  • d’apprivoiser la danse entre l’ordre et le chaos, source de créativité, …

La clé du succès d’une équipe performante réside avant tout dans la qualité de l’état d’esprit de chacun, (comment nous pensons), qui génère des actions appropriées (ce que nous faisons), permettant d’obtenir les résultats qui vont au delà de la somme de chaque individu (ce que nous obtenons).

A nous de stimuler un « Mindset » dans l’ouverture et de favoriser un environnement créatif et joyeux qui donne envie à chacun d’offrir le meilleur de lui-même.

J’ajouterais qu’il s’agit surtout d’une expérience à vivre au sein de l’équipe : au delà des principes et concepts, la force de l’approche de Robert Dilts réside dans son bon sens. Chacun à envie de voir la vision qui lui tient à coeur se réaliser, d’être reconnu pour ses talents et sa singularité et de participer activement à quelque chose dont il est fier.

SMILEY_HUMAIN

Partager l'article

Vous pourriez aimer…